Pour développer toute entité, tout domaine, tout secteur, toute institution, toute pensée, tout engagement, toute inspiration, il faudra d’abord en conscience profonde, analyser, identifier et connaitre proprement les vrais problèmes qui demeurent le moteur et vecteur du mal, avant même d’émettre tout projet de résolution. La CORRUPTION, l’absence absolue de moral, les mauvaises mœurs, l’inconscience de valeurs institutionnelles, l’ignorance des valeurs , des Patrimoines, le non respect des femmes, le manque absolu de l’amour du prochain et la spiritualité confuse caractérisent  les paramètres qui conditionnent la destruction systématique de la RD Congo; Ensuite introduire une équipe des Élites incorruptibles dotées d’une vision de grandeur qui se projette dans l’avenir de nos petits-enfants.

C’est la raison pour laquelle, nous prônons de revoir en profondeur, la politique nationale et surtout ses dirigeants , pour introduire une (NPH) Nouvelle Page de l’Histoire : par la présence d’une Majorité des Femmes dans les domaines clefs de l’Administration nationale pour les plus hautes fonctions.

Le choix judicieux d’introduire les Femmes aux postes de commande du pays se définit dans les dimensions ci-après à savoir:

  • Pour combattre la CORRUPTION institutionnelle dans la RD Congo.
  • Au niveau international la RD Congo sera le premier pays au monde à honorer cette promesse aux Femmes.
  • Combattre la culture barbare de violer les femmes pour triompher dans toute rébellion.

 Le but consiste à permettre à tout Congolais de quitter le seuil de la pauvreté. Il n’y aura pas un seul Congolais pauvre.

Pour exploiter stratégiquement et au maximum nos valeurs afin d’éradiquer ce gangrène de la CORRUPTION qui sévit la vie dans la RD Congo, nous envisageons pour son efficacité fiable quelques Prêtres et Sœurs religieux pour les hautes fonctions dans l’Administration. Noua avons récemment vu pour preuve combien les congolais de la CENCO en ont fait preuve de retenu, dignité  et maturité en s’excellant parmi la classe politique dirigeante du pays.

En effet, la majorité des institutions de forteresses seront fondamentalement confiées aux Femmes.

Les analyses des statistiques objectives, les plus fiables, illustrent et obligent naturellement qu’il faudra pour un monde meilleur jamais connu en RD Congo, aux Femmes en majorité de prendre en charge et à cœur la gérance des Valeurs, des Patrimoines et des Institutions des bases du pays tout entier.

Nous témoignons dans tout processus décisionnel l’inclusivité des concepts et des réalités exclus.