Le but de ce concept consiste à permettre à tout Congolais de quitter le seuil de la pauvreté. car, Il n’y aura pas un seul Congolais pauvre, une fois les institutions sont fiables et la répartition des biens du pays s’opère en toute honnêteté, justice et l’Amour du prochain.

Nous bâtissons et disposons à l’actif des Congolais, les classes sociales de la manière suivante : D’un côté, il y aura la classe des Congolais reconnue des riches et de l’autre les Congolais de  la classe moyenne. Telle est la vision idéale de l’actuelle société de la RD Congo développé et prospère pour jouer son rôle d’un pays le plus riche de la planète. Sans l’apport industriel des matières premières de la RD Congo dans le monde, la technologie de pointe souffrira pour ses avancées les plus sophistiquées.

Ce programme social  se concrétise aussi par la politique du PP=PA, c’est-à-dire le pouvoir public est égal au pouvoir d’achat. Il s’est avéré que les institutions fiables fonctionnent sans cesse lorsque le pouvoir public détient le pouvoir d’achat.

Quittons la politique d’exploitation absolue des minerais et des hommes, par contre, pensons  à nos enfants et petits-enfants de leur léguer une vie moderne, descente et une longue espérance de vie au retour.

  • Octroyer à tout Congolais moyen un Numéro National de Bénéfice Social (NNBS).
  • L’accès à l’eau potable est légitime.
  • L’accès à l’Electricité est légitime. (Achever la phase Inga 3)
  • Le transport en commun (écoliers et vieillards d’au moins 65 ans, l’accès aux macarons est légitime de 6h30-17h00).

Le logement : une loi officielle, la garantie locative s’arrête seulement à un seul mois pour tout congolais moyen. Un congolais moyen doit reconnaître avoir perçu un avantage de $10.000.00 dans sa vie.

Un Numéro National de Bénéfice Social (NNBS) sera attribué aux Congolais moyens pour relancer leurs vies. Ce numéro lui octroie des soins de santé à 90% à tous et 100% les maladies mentales et a ceux qui atteignent l’âgé d’or 85 ans.

L’Enterrement quasi gratuit à toute personne de la classe moyenne qui meurt à l’âge d’or honorable de plus au moins 5 ans d’une part et d’autre d’au moins de 85 ans l’âge d’or.

En mémoire de toute personne décédée par le dysfonctionnement du système institué quel qu’il soit, il leur sera érigé des cimentières dans toute l’étendue de la nation désigné à payer du respect le jour de l’indépendance.

Il n’y aura plus un seul Congolais pauvre, parce qu’il y aura la classe des riches et la classe moyenne. PLUS JAMAIS LA CLASSE SOCIALE DES PAUVRES.

Le (SMN) salaire minimum national sera à  une valeur égale à $ 800/ mois à tout Congolais

Le (SMN) salaire minimal national sous contrat sera à une valeur égale  à $ 8/ h

Plus question des villages au sens des pauvres au pays; nous construisons en masse les maisons sociales equipees des panneaux solaires, pour éclairer les villages.